La salive: source de perte du goût

Grâce à l’aide bénéfique de l’Ufsbd, Sobeyh a pu avoir quelques informations au sujet de la salive, qui serait selon lui, la cause de la perte du goût dans le chewing-gum.

Qui est l’Ufsbd ?

logo_UFSBD.jpgL’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) est l’organisme de la profession dentaire dont l’objet est de susciter, d’animer et de coordonner tous les efforts entrepris en faveur de la santé bucco-dentaire en France.

 

Comment agir efficacement au quotidien pour préserver sa santé bucco-dentaire ? 

 

Les recommandations de l’Ufsbd sont très claires et issu d’un large consensus international sur la santé buccodentaire. Les recommandations de base réaffirment le rôle primordial du brossage quotidien matin et soir avec un dentifrice fluoré pendant 2 minutes complété le soir par le nettoyage inter dentaire avec un fil dentaire.  Rien ne remplace le brossage, c’est son action mécanique qui permet d’éliminer la plaque dentaire responsable des attaques acides, le chewing-gum sans sucres quant à lui lutte contre les causes de ces attaques qui sont la baisse du pH buccal et la déminéralisation de l’émail. C’est pourquoi la mastication d’un chewing-gum sans sucres après chaque prise alimentaire s’inscrit dans les recommandations complémentaires. Au-delà de l’hygiène bucco-dentaire, la bonne santé dentaire est lié aussi à une bonne hygiène alimentaire limitant le grignotage et la consommation excessive d’aliments et boissons contenant des sucres fermentes cibles et/ou acides qui favorisent les attaques acides et la déminéralisation des dents. Et pour s’assurer de son bon état de santé bucco-dentaire, une visite de contrôle annuel chez son chirurgien-dentiste est indispensable.

 

En quoi un chewing-gum sans sucres permet de faire remonter efficacement la courbe de pH et ainsi lutter efficacement contre les attaques acides sur les dents ?

 

La salive stimulée induite par la mastication est plus riche en bicarbonate et ions ce qui favorise respectivement le pouvoir tampon et reminéralisant par rapport à la salive de repos (cf. tableau ci-dessous). Le pouvoir tampon est le nombre de moles d’acide ou de base forte à ajouter à 1 L de solution tampon pour faire varier le pH d’une unité.

Ce n’est pas les composants du chewing-gum qui renforcent l’action de la salive mais la mastication toutefois en plus de la mastication le contact avec un aliment, le plaisir associé au goût sucré peuvent stimuler la production salivaire.

Avec son pouvoir tampon (lié notamment aux bicarbonates qu’elle contient), la salive régule le pH de la cavité buccale en neutralisant les attaques acides. Certaines bactéries, présentes dans la bouche, se nourrissent des sucres ingérés à chaque repas et les transforment en acides. Cette action de mastication qui stimule la production salivaire permet donc de faire remonter le pH de la bouche jusqu’à la normalité de manière plus rapide.

Les ions les plus présentes dans notre bouche sont:

-Le Sodium

-Le Potassium

-Le Chlorure

-Le Bicarbonate

Présentation de ces ions:

Le sodium est l’élément chimique de numéro atomique 11, de symbole Na. C’est un métal mou et argenté, qui appartient aux métaux alcalins.

4.hist5

 

Le potassium est l’élément chimique de numéro atomique 19, de symbole K. C’est un métal alcalin mou, d’aspect blanc métallique, légèrement bleuté.

symbole-de-potassium-et-potassium-de-diagramme-d-atome-59250292.jpg

 

Le chlorure est une combinaison du chlore avec un corps autre que l’oxygène; en particulier, sel de l’acide chlorhydrique. C’est un élément chimique de numéro atomique 17, de symbole Cl. Il ne s’agit pas d’un métal.

clio

Le bicarbonate, ou hydrogénocarbonate, est un ion polyatomique dont la formule chimique est HCO3. Il s’agit d’un métal alcalin.

464x230xle-bicarbonate-de-soude-proprietes.jpg.pagespeed.ic.iwIeh5hsOS

 

 

 

lhf

 

HCO3 correspond au bicarbonate qui assure le pouvoir tampon de la salive, on constate une augmentation de la concentration en HCO3 dans la salive stimulée c’est à dire induite par la mastication. Soit une augmentation X49.5. On peut voir aussi que du côté du sodium, il y  a une augmentation qui est X20 environ, lorsque la salive est stimulée.

Cependant, le Chlorure et le Potassium n’ont pas augmenté fortement, le Chlorure est resté presque stable tandis que pour le Potassium, la salive stimulée aurait donné une forte diminution de l’atome, soit une baisse divisée par 3 environ.

Conclusion:

Plus la salive est stimulée, plus le goût du chewing-gum se perd. C’est ce facteur qui serait la cause d’une différence de perte de goût entre un individu à un autre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s